La maladie de Parkinson et l’activité physique

La maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative chronique et progressive qui diminue grandement la qualité de vie des gens qui en sont atteints. Il n’existe malheureusement à ce jour aucun traitement curatif contre la maladie de Parkinson. Certains traitements permettent de ralentir la progression de la maladie et d’offrir la meilleure qualité de vie possible aux patients. Saviez-vous que l’activité physique fait partie de ces traitements? 

Pour qui l’activité physique est-elle recommandée ?

L’activité physique est recommandée chez tous les patients atteints de la maladie de Parkinson dans l’objectif de :

  • Ralentir la progression de la maladie
  • Prévenir la perte de masse musculaire et le déconditionnement
  • Diminuer les comorbidités et de conserver une bonne santé cardiovasculaire

Recommandations

Il est recommandé pour les patients atteints de la maladie de Parkinson de : 

  • Réaliser de l’exercice aérobie 3x par semaine à une intensité modérée
  • D’accumuler 30 minutes d’activité aérobie en continu ou de façon fractionnée, par période d’au moins 10 minutes 
  • De réaliser des activités prolongées et rythmées sollicitant de grands groupes musculaires, comme la marche, le vélo, la nage et la danse
  • Réaliser des exercices de musculation environ 3 fois par semaine
  • Réaliser des exercices d’étirement  2-3 fois par semaine

Quels sont les bénéfices de l’activité physique sur la maladie? 

Voici quelques uns des nombreux bénéfices :

-Retarder la progression, l’invalidité et la sévérité de la maladie

-Améliorer la qualité de vie

-Améliorer la gestion des symptômes

-Prévenir les complications secondaires de la maladie

-Prévenir les hospitalisations

-Limiter le déconditionnement

-Améliorer les fonctions cognitives

N’hésitez pas à prendre un rendez-vous avec un kinésiologue afin d’avoir un programme individualisé à vos besoins!

David Grimes, Megan Fitzpatrick, Joyce Gordon et Janis Miyasaki, « Canadian guideline for Parkinson disease », Canadian Medical Association Journalvol. 191, no 36,‎ , E989–E1004)

Lippincott Williams & Wilkins, American College of Sports Medicine. ACSM’S Guidelines for exercise Testing and Prescription: Edition 10., (2019)

Pei-Ling Wu, Megan Lee et Tzu-Ting Huang« Effectiveness of physical activity on patients with depression and Parkinson’s disease: A systematic review »PLOS ONEvol. 12, no 7,‎ ,

 Ruth Stephen, Kristiina Hongisto, Alina Solomon et Eija Lönnroos, « Physical Activity and Alzheimer’s Disease: A Systematic Review », The Journals of Gerontology Series A: Biological Sciences and Medical Sciences,‎ ,

Walter R. Thompson, American College of Sports Medicine. Clinical Exercise Physiology, Philadelphia, p. 563

P

Physiothérapie

Articulation temporo-mandibulaire

Nouveau service: Clinique de Drummondville seulement

  • Douleur musculaire au niveau des tempes et de la mâchoire;
  • Difficultés rencontrées lors de la mastication;
  • Blocage lors de l’ouverture et/ou la fermeture de la bouche;
  • Etc.

Ne tardez pas et contactez-nous au 819-472-2425
Email : info@physiostfrancois.ca