La résilience

 La résilience, c’est quoi? Il est probable que durant la période de pandémie, vous avez entendu à plusieurs reprises ce mot dans les médias ou simplement dans vos conversations. Serait-ce juste un beau mot pour parler de persévérance ou de force de caractère ?

 

Pas tout à fait. Lorsqu’on parle de résilience, ça implique que l’individu fait face à un contexte d’adversité et qu’il utilise ses ressources intérieures pour non seulement surmonter cette épreuve, mais aussi donner un sens à ce qu’il traverse et en faire une occasion de grandir et d’évoluer personnellement.

Voici un exemple de résilience : un employé ayant appliqué pour une promotion, qui se retrouve finalement être offerte à un autre collègue. Face à cela, le travailleur peut être déçu pendant un certain temps face à cette situation d’adversité, mais rebondit ensuite et retourne à son niveau de bien-être régulier.

Ainsi, vous comprendrez que lorsque vous vous blessez ou faites face à une maladie, d’avoir une forte capacité de résilience est un atout dans votre processus de réadaptation afin de vous adapter et rebondir face à cette nouvelle situation.

 

 

Pourquoi un individu est-il plus résilient qu’un autre?

Notre environnement, nos ressources intérieures et notre hygiène de vie sont des facteurs influençant notre capacité de résilience.

Environnement : Un réseau social nous apportant du soutien et des interactions positives favorise la résilience.

Ressources personnelles : Le sens de l’humour, le fait d’avoir un but, d’être en mesure de donner un sens à nos expériences et notre vie, d’être optimiste mais réaliste, de se sentir efficace et compétent, d’être flexible dans nos pensées et nos émotions et la spiritualité sont tous des facteurs favorisant la résilience.

Hygiène de vie : Une alimentation, un niveau d’activité physique et un sommeil adéquats sont à la base de la résilience.

De plus, selon Rachel Thibeault1, le fait d’inclure plusieurs types d’activités signifiantes à notre quotidien permet de favoriser la résilience, surtout si ce sont des occupations faisant sens pour nous, plutôt que d’opter pour des activités sur écrans (ce qui est de nos jour le réflexe de bien des gens).

Ces catégories se regroupent ainsi :

  • Création : Activités permettant de répondre au besoin de créer. Ex : Dessin, peinture, écriture.

  • Contemplation : Activités permettant l’admiration, l’émerveillement. Ex : Visite au musée, écouter de la musique.

  • Centration : Occupations permettant de se retrouver dans le moment présent, dans ce qui nous entoure. Ex : Randonnée, yoga, course, ménage.

  • Contribution : Activités permettant de se sentir utile à la société. Ex : Travail, bénévolat.

  • Communion : Occupations permettant de connecter avec la vie qui nous entoure, que ce soit d’autres individus, la faune, la flore. Ex : Marcher avec son chien, activité en famille.

 

La résilience n’est pas quelque chose de stable et constant temporellement, c’est un processus dynamique et sujet au changement, car plusieurs des facteurs abordés ci-haut sont malléables au cours de la vie. Ainsi, il est tout à fait possible qu’une personne tolère et rebondisse bien à une situation telle un accident de travail, mais pas à une rupture amoureuse.

Ce qu’il est important de retenir, c’est qu’il est possible de développer ou de faire évoluer sa résilience. Pour ce faire, vous pouvez consulter les ergothérapeutes de Physiothérapie St-François, qui sauront vous outiller sur le sujet.

 

 

 

Article écrit par Rosalie Corriveau, ergothérapeute offrant des services dans les cliniques de Physiothérapie St-François de Sherbrooke, Bromptonville et Waterloo.

Pour prendre rendez-vous, il est possible d’appeler au 819-472-2425 ou d’écrire au courriel suivant : rosalie.corriveau@physiostfrancois.ca

 

 

1 Rachel Thibeault, Docteure en psychologie et ergothérapeute, contribue à la recherche sur la résilience depuis plus de 25 ans.

 

P

Physiothérapie

Articulation temporo-mandibulaire

Nouveau service: Clinique de Drummondville seulement

  • Douleur musculaire au niveau des tempes et de la mâchoire;
  • Difficultés rencontrées lors de la mastication;
  • Blocage lors de l’ouverture et/ou la fermeture de la bouche;
  • Etc.

Ne tardez pas et contactez-nous au 819-472-2425
Email : info@physiostfrancois.ca