Comment perdre du poids localement?

 « J’aimerais perdre du ventre », « J’aimerais amincir des cuisses » sont sûrement les affirmations les plus répandues chez les hommes et les femmes de nos jours. Pour réaliser leur souhait le plus cher, beaucoup iront visiter les sites Internet du style Allomaigrirvite.com ou encore Regimesmaigrir.com sans vraiment savoir si l’information qui y circulent est véridique. D’autres vont plutôt se diriger dans les gym en voulant des conseils de leur entraîneur personnel, M. Chest Bras, sur la perte de poids et repartiront en n’ayant en tête que leurs résultats seront possibles en ajoutant la prise de suppléments qui font maigrir à leur alimentation, en se nourrissant qu’aux « prots » ou mieux encore qu’il faudra qu’ils fassent 100 redressements assis par jour!

En fait, il s’agit de différentes approches toutes aussi fausses les unes des autres. La perte de masse adipeuse locale est malheureusement un mythe. La perte de masse adipeuse se fait plutôt de façon globale suite à un déficit en énergie. Il faudrait donc dépenser plus d’énergie que ce qui est ingéré afin d’obtenir des résultats en perte de poids. Tel que mentionné, la perte de poids se ferait globalement, donc la masse grasse et la masse maigre confondues. Pour obtenir une balance énergétique négative, c’est-à-dire plus de dépense que d’apport, il sera envisagé en premier lieu de faire des modifications dans son alimentation. Il est faux de dire qu’il faut supprimer toutes les graisses inimaginables de son alimentation, car certains gras sont essentiels au métabolisme. Il est plus prudent de réduire ses portions, de manger plus de collations riches en protéines et fibres (nutriments à grand pouvoir de satiété) et d’équilibrer son alimentation.

Cependant, afin de favoriser une plus grande balance énergétique négative, il serait avantageux d’avoir aussi un contrôle sur sa dépense d’énergie, autrement dit de bouger plus. Afin de limiter sa perte de masse maigre, autrement dit la masse musculaire, vous l’aurez sûrement deviné, il faudrait ajouter des périodes d’activité physique, plus spécifiquement des exercices de musculation. En suivant l’idée d’impossibilité de perte de masse grasse locale, il est donc faux de dire que de faire des exercices stimulants les abdominaux est bon pour « perdre du ventre ». La contraction des abdominaux entraîne une dépense d’énergie, mais elle est trop faible pour produire une diminution du volume de l’abdomen. Il est donc préférable de stimuler le métabolisme en ciblant des exercices polyarticulaires qui favorisent une contraction des grandes masses musculaires, par exemples les jambes, les fessiers, le dos, etc. De cette façon, le déficit en énergie sera plus grand.

Ce qui est important à retenir : Il ne faut pas négliger sa quantité et sa qualité de consommation d’aliments puisque cet aspect compterait pour 80% de la gestion du poids. Par « meilleure alimentation », il n’est pas seulement question de manger plus de légumes verts et de réduire au maximum sa consommation de gras, mais plutôt de contrôler ses portions, d’écouter ses signaux de faim et de satiété, de savoir être équilibré et varier ses aliments. Il ne faut pas non plus négliger l’aspect « exercice », car c’est ce qui vous aidera à garder votre bonne santé métabolique et votre forme physique!

P